Articles avec le tag ‘insolvabilité’

Faillite : Apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs

Une faillite ou un surendettement n’arrive pas du jour au lendemain et certains signes doivent vous interpeller avant qu’il ne soit trop tard.

Les différents signes annonçant une faillite

En règle générale, on parle de faillite lorsque l’on n’a plus suffisamment d’argent pour faire face aux dépenses du quotidien et lorsque l’on n’arrive plus à payer la plupart des dettes. Certains signes avant-coureurs sont synonymes d’un surendettement, et notamment lorsque :
– Les factures s’accumulent et vous n’arrivez plus à les régler.
– Votre compte bancaire est à découvert mois après mois.
– Vos créanciers vous harcèlent.
– Vous avez des interruptions ou menaces de coupures de la part de services publics comme l’électricité.
– Pour payer une créance, votre salaire fait l’objet d’une saisie-salaire.
– Vous payez en retard votre emprunt ou votre loyer, voire pas du tout.
– Les huissiers menacent de saisir vos biens.
– Vous avez recours à des crédits à la consommation pour vos achats quotidiens comme les vêtements et la nourriture.
– Vous empruntez des sommes d’argent à votre famille ou vos amis.
– Vous avez au moins 4 cartes de crédit.
– Vous vous servez d’une carte pour en payer une autre.
– Vous renégociez vos prêts afin de réduire au maximum le montant des remboursements mensuels.
Toutes ces situations sont donc des signes avant-coureurs. En fonction de leurs difficultés, certains auront quelques-uns de ces signes, et dans la pire des situations, on peut malheureusement les subir tous.

La faillite : un stress au quotidien

Les signes annonciateurs d’une faillite ne se résument pas à des créances non payées, des huissiers qui inondent votre boîte aux lettres de lettres recommandées ou à propriétaire qui vous menace de vous expulser. Il y a aussi des signes physiques mais également au niveau du moral. Si vous êtes stressé toute la journée, que vous avez peur de répondre au téléphone ou d’ouvrir votre porte de peur que ce soit un créancier, vous savez que vous risquez la faillite ou un surendettement. Votre sommeil est perturbé ou dans le pire des cas, vous n’arrivez plus à dormir, car votre situation financière est telle que vous ne savez pas comment vous allez vous en sortir.
Lorsque l’on est en faillite, la plus grande difficulté est de l’admettre et de voir la vérité en face. Le plus souvent, on pense s’en sortir seul, que c’est une période difficile, mais que cela va aller mieux le mois prochain. Mais c’est rarement le cas lorsque l’on a ce genre de signes avant-coureurs.

Faillite: Pouvez-vous déclarer faillite ?

L’insolvabilité : Un problème fréquent ?

Il est, en tout cas, plus commun qu’on ne le pense, mais généralement, on n’y fait attention que lorsqu’on le vit soi-même ou lorsqu’un proche est concerné. Peut-on dire des Québécois qu’ils sont endettés ? Aussi pathétique que cela puisse être, la repose sera positive. Le Québec arrive même en tête de l’endettement dans tout le pays. Des études faites en 2006 avaient montré que les Québécois étaient endettés à 120%, tandis que dans le reste du Canada, le pourcentage était de 91%. Certes, de nombreux économistes ont estimé que ce calcul ne tenait pas compte de nombreux aspects et même que l’endettement avait de nombreux aspects positifs, mais on ne peut ne pas s’accorder sur le fait que l’endettement est une question qui exige que l’on s’y penche sérieusement pour éviter des problèmes futurs. De l’endettement à la faillite, il n’y a qu’un pas très mince.

La faillite : Ce qu’il faut savoir

La question majeure que se pose tous ceux qui sont surendettés est, certainement, de savoir à partir de quel montant de dettes, ils peuvent entamer une procédure de faillite. La loi est formelle à ce sujet, si le montant de vos dettes est égal à 1000$, vous avez la possibilité de faire faillite. Seulement, on s’imagine difficilement une personne qui entamerait ce processus avec des dettes de ce montant. Il est donc souhaitable de dire que vous pouvez engager le processus de faillite une fois que vous réalisez que vous n’êtes plus en mesure de payer vos dettes et que la somme totale de ces dernières sera d’au moins 1000$. La seconde chose à savoir est qu’il n’existe pas de « faillite partielle ». Ceci signifie qu’il sera impossible de déclarer faillite pour certaines dettes tout en restant solvable pour d’autres. Lorsqu’on n’est pas solvable, on ne l’est pas pour l’ensemble de ses dettes. Lire la suite de cette entrée »

Faites une demande!